JARDIFLORA Les Artisans du Végétal Plantes Fleurs Arbres Potager Jardin
INFORMATION COVID-19
L’attestation de déplacement dérogatoire vous permet de venir nous rendre visite car notre activité demeure autorisée
Conseils Vidéo > Le piège à phéromone, moyen de lutte naturel contre le taupin

Le piège à phéromone, moyen de lutte naturel contre le taupin

Sébastien Rousselle, ingénieur agricole, spécialiste de la lutte biologique nous explique comment lutter naturellement contre les taupins de la pomme de terre.
Surnommée «ver fil de fer», la larve de ce petit coléoptère fait des ravages au potager, notamment sur les pommes de terre et les salades dont elle dévore racines et tubercules.

Quels sont les moyens de lutte, en dehors de la technique des appâts?

Les taupins sont des coléoptères dont la larve jaunâtre appelée "ver fil de fer" en raison de sa dureté, vit dans le sol pendant 3 à 4 ans. Elle ravage les racines et rhizomes de nombreuses plantes cultivées, à commencer par la pomme de terre mais aussi la carotte, le melon, la laitue, le navet, l'artichaut, la tulipe, le dahlia, l'asperge, la tomate… Capable de voler sur 1 à 2 km, l'adulte ne commet pas de dégâts. Les femelles semblent rechercher les sols légers et précédemment enherbés. Les prairies constituent en effet un excellent refuge pour ces petits insectes. 

On recense quatre grandes espèces de taupin : Agriotes lineatus, A. obscurus , A. sputator, présentes surtout dans la moitié nord, et A. sordidus que l'on rencontre dans la moitié sud et dont le cycle est un peu plus court (18 mois à 2 ans). 

Quoiqu'il en soit, la lutte reste délicate surtout pour un jardinier amateur :

- Des mesures de prévention sont indispensables, comme éviter de replanter pendant 4 ans une parcelle où des attaques ont eu lieu, compte tenu de la durée de vie des larves de taupins, ou éviter les anciennes prairies naturelles ou semées et les parcelles situées à proximité d'une prairie.
- La lutte chimique n'est que partiellement efficace donc à éviter. En effet le seul insecticide autorisé dans la gamme «jardin» est le chlorpyriphos-éthyl 5% en localisation à la plantation ou mieux encore lors du buttage. Même si sa durée d'action est relativement courte, cette application permet de protéger les jeunes tubercules formés sur les tiges souterraines nouvellement formées. 

La meilleure méthode naturelle actuelle est le piégeage massif des adultes. Pour cela on utilise un piège avec le dépôt d'une phéromone sexuelle qui attirera les taupins mâles. Mais attention cette méthode nécessite de couvrir une superficie d'au moins un hectare pour éliminer tous les mâles et éviter que des femelles taupins déjà fécondées hors zone ne viennent pondre dans votre potager. Cela vous oblige donc de vous entendre avec vos voisins si vous voulez protéger correctement votre parcelle. Les pièges sont à disposer au ras du sol dans une zone dégagée et plutôt humide. L'emploi de purins de plantes, notamment de fougère, est parfois recommandé. Les résultats d'efficacité restent contradictoires.

Retour à la liste

Notre exploitation est située à proximité de : 14490 Balleroy, 14240 Caumont-l'Eventé, 14350 Campeaux, 14350 Etouvy, 14350 La Graverie, 14350 Le Bény-Bocage, 14380 Pont-Farcy, 50750 Canisy, 50750 Dangy, 50750 St-Romphaire, 50750 St-Samson-de-Bonfossé, 50180 Hébécrevon, 50570 Marigny, 50180 St-Gilles, 50410 Percy, 50680 Cerisy-la-Forêt, 50680 St-Clair s/l'Elle, 50880 Pont-Hébert, 50000 St-Lô, 50000 Baudre, 50810 La Barre-de-Semilly, 50750 Ste-Suzanne s/Vire, 50180 Agneaux, 50420 Domjean, 50860 Moyon, 50420 Tessy s/Vire, 50890 Condé s/Vire, 50160 St-Amand, 50810 St-Jean-des-Baisants, 50160 Torigni s/Vire